Vous souffrez d’asthme et vous vous demandez si vous pouvez consommer du CBD pour alléger les symptômes de votre maladie respiratoire ? Il est vrai que l’on vante un peu partout les vertus de cette substance issue du chanvre. Pour autant, ses effets concrets sur la santé physique et mentale de ceux qui l’utilisent sont encore à vérifier. Pour savoir si sa consommation est sans risque et si elle peut réellement traiter l’asthme, lisez ce qui suit !

L’asthme : définition de la maladie

L’asthme est une maladie chronique qui affecte les voies respiratoires. L’inflammation importante des bronches se traduit par de nombreux symptômes, qui peuvent différer selon les personnes. Il s’agit d’une pathologie qui ne se guérit pas. En revanche, il est possible d’atténuer les crises, en les espaçant et en diminuant leur intensité. Un asthmatique souffre essentiellement d’essoufflement, il a du mal à respirer, a parfois cette sensation de poitrine écrasée, et tousse. Le malade bénéficie d’un suivi médical assidu de la part de son médecin traitant et peut avoir besoin d’un traitement de fond. Ce traitement permet de contrôler l’asthme et de rendre le quotidien du patient plus facile. Ainsi, ce dernier peut ne pas avoir de crise durant plusieurs mois lorsque le traitement fait effet. Sauf que le traitement médicamenteux de l’asthme crée parfois des effets secondaires. Certaines personnes se tournent alors vers la médecine naturelle, comme le cannabis thérapeutique, pour profiter des bienfaits du chanvre. Le CBD est encore étudié par les chercheurs, curieux de connaître tous ses effets. Il présente cependant de nombreux espoirs et permettrait d’apporter une meilleure qualité de vie.

Le stress, facteur aggravant de la pathologie

La plupart des asthmatiques constatent une aggravation de leurs symptômes lorsqu’ils sont stressés. Pire, le stress est parfois le facteur déclenchant d’une crise et l’entretient sur la durée. Il s’agit là d’un cercle vicieux dont il est parfois difficile d’en sortir. Le stress alimente la maladie respiratoire puisqu’il inflamme les bronches. Le malade doit alors pouvoir le contenir un minimum s’il souhaite vivre une vie correcte. Le CBD aurait donc toute sa place en guise de traitement alternatif. En effet, le cannabis thérapeutique est notamment connu pour ses propriétés relaxantes et apaisantes. Outre une bonne qualité de vie qu’il est conseillé d’adopter, comme le fait de pratiquer une activité physique régulière ou de bien manger, la relaxation est de mise. En utilisant des liquides de CBD lors des périodes intenses au niveau émotionnel, le malade se calme l’esprit et contrôle mieux son anxiété. C’est une prise sublinguale, il suffit de déposer selon la posologie quelques gouttes sous la langue. Le cannabidiol agit en complément du traitement de fond qui éloigne déjà les épisodes de crise.

Les bénéfices du CBD en parallèle d’un traitement contre l’asthme

Les malades souffrant d’asthme doivent prendre leur traitement médicamenteux en fonction du rythme qui a été arrêté par leur médecin. Ils ont à portée de main leur inhalateur, qui contient des corticoïdes qui permettent de dilater les voies respiratoires lorsqu’une crise survient. Ils peuvent prendre aussi des comprimés par voie orale, destinés à contrôler des cas d’asthmes difficiles. Le cannabidiol entre alors en jeu quand ces personnes veulent diminuer les effets secondaires relatifs à leur prise de médicament. Rien n’est encore prouvé scientifiquement à ce jour. Pour autant, certains chercheurs estiment que le cannabidiol produit la même action que les corticoïdes et dilate les bronches. On évite ainsi une inflammation des poumons, responsable des crises. L’effet anti-inflammatoire du cannabis a déjà été constaté pour d’autres maladies comme la sclérose en plaques. Enfin, le CBD limiterait le risque d’infection respiratoire par son effet décongestionnant au niveau de la muqueuse du nez. Toutes ces informations sont encourageantes, mais ne doivent pas se substituer à l’avis d’un professionnel de santé. La prise de cannabidiol n’est pas anodine même si l’origine de la substance est naturelle.

La consommation du CBD pour les personnes asthmatiques

Le cannabidiol s’utilise sous différentes formes : il peut se fumer, il peut se boire, il peut s’appliquer sur la peau… Toujours est-il que cette consommation se réfléchit et qu’il est possible qu’une personne asthmatique trouve le moyen adapté à sa condition. Les liquides de CBD comme les huiles, demeurent une alternative efficace et simple. Placées sous la langue, les gouttes sont directement absorbées par les petits vaisseaux sanguins. Les propriétés du cannabis se révèlent vite puisque la substance se diffuse dans le sang. Pour un effet immédiat, l’huile est donc recommandée. Si une personne asthmatique souhaite recourir à un traitement alternatif plus durable, elle peut s’orienter vers les fleurs de CBD. Elles s’infusent comme n’importe quelle plante. Dans le cadre d’une tisane, il faudra tout de même rajouter une substance grasse comme du lait, afin que les substances actives se libèrent. Dans un esprit plus ludique et moins thérapeutique, la résine de CBD se consomme également en cuisine, émiettée sur des plats.