Les cigarettes électroniques sont de plus en plus populaires parce qu’elles aident à arrêter de fumer. Grâce à la possibilité de baisser la concentration de nicotine, les gros fumeurs arrivent à diminuer leur consommation journalière. De plus, elles offrent une grande perspective de personnalisation de l’expérience vapoteur, grâce aux nombreux arômes disponibles.

Les fabricants proposent à présent divers types de cigarettes électroniques notamment le pod mod. Ce dernier connaît un succès auprès des adeptes.

Qu’est-ce qu’une cigarette électronique Pod ?

Dans ce panorama, parmi les cigarettes électroniques de taille réduite, les pod mod sont les plus fonctionnelles, pratiques et au design minimal élégant.

La cigarette electronique Pod ou Pod Mod se définit comme une cigarette électronique regroupant toutes les fonctionnalités plusieurs dispositifs. Il est donc compact et facile à manier. Il est destiné en premier lieu aux vapoteurs débutants. Les personnes qui recherchent des appareils de taille réduite afin de restituer fidèlement le geste du fumeur trouveront aussi leur compte. Au début du phénomène de cigarettes électroniques, concevoir les mini-vapoteuses était difficile. Avec les pods, il est désormais possible de reproduire le goût de cigarette traditionnelle. On retrouve également une très bonne délivrance de taux de nicotine afin de satisfaire les besoins.

Le dispositif est habituellement composé d’une batterie, d’un port USB et d’une cartouche jetable faisant office de réservoir et de résistance. Son autonomie varie selon les fabrications.

L’intérêt du Pod

Les pods mod sont faciles à utiliser et garantissent un meilleur rendement aromatique que les e-cigs traditionnels.
Ils sont recommandés pour un usage occasionnel et sont disponibles en différentes versions. C’est l’appareil idéal pour débuter dans la vape.

Il est donc bon de savoir le modèle le plus adapté à vos besoins en vapeur afin d’obtenir les meilleures performances.

Ils sont souvent proposés sous la forme d’un kit de cigarette électronique de démarrage. Ils disposent d’une batterie et d’une bobine de rechange. De plus, ces cigarettes électroniques, prêtes à l’emploi, sont :
– considérées comme le meilleur système pour arrêter de fumer et pour les novices ;
– très pratiques et maniables, ainsi que facile à utiliser.
Les résistances sont facilement remplacées lorsqu’elles sont usées. Il suffit ensuite de replacer le bouchon, qui contient à la fois le réservoir et l’atomiseur ;
Souvent, le rendement aromatique des liquides est supérieur à celui des modèles AIO (All In One). Les nuages de vapeur émis par la pointe du goutte-à-goutte sont inodores et discrets. Ces appareils peuvent être utilisés discrètement dans des endroits où la consommation des cigarettes est interdite. En conséquence, ce mini appareil ne répond pas aux exigences des chasseurs de nuages.
Ils produisent les mêmes sensations qu’une cigarette traditionnelle. Cette expérience intense est très appréciée par le vapoteur néophyte.

Habituellement, ces mini-atomiseurs sont préconisés pour les moments occasionnels. Les experts recommandent de combiner le pod mod avec un box mod. La première permet de satisfaire un besoin soudain de nicotine sans risquer un retour aux méthodes classiques de consommation de tabac ; la seconde, néanmoins, est parfaite pour un usage prolongé pendant la journée. En fait, la taille compacte et le faible poids rendent cette cigarette électronique petite et confortable à utiliser, cependant, en raison de ses caractéristiques, la batterie intégrée ne dure pas longtemps. S’il s’évapore continuellement, il se décharge en 7 à 9 heures.

Les caractéristiques d’un pod

Un pod se différencie des autres modèles, tout d’abord, par sa taille réduite. C’est une cigarette électronique compacte qui a été conçue pour être contenue facilement dans la poche. Cette particularité constitue comme il a été dit précédemment leur principal atout. Dans son ensemble, il est plus léger que la plupart des types existants sur le marché. En conséquence il bénéficie aussi d’une batterie de moindre volume. La batterie est intégrée dans le corps de l’appareil. En le rechargeant grâce au port micro USB. Mais cela ne signifie pas que l’on aboutit à une autonomie sacrifiée.

L’objectif de ce type de clearomiseur est d’obtenir un dispositif avec un mode d’emploi facile. On ne retrouve alors qu’un seul bouton permettant un contrôle du fonctionnement général. Quelques appuis rapides allument ou éteignent l’accessoire. Pour vaper, il faut maintenir la touche enfoncée. La prise en main se fait donc d’une manière naturelle et simple. Cependant, il existe également des exceptions à la règle. On peut trouver des modèles qui n’engagent aucune touche. Pour cela il suffit de porter le mécanisme à sa bouche et de commencer à aspirer. Ce processus active automatiquement la production de la vapeur se basant sur la quantité d’air contenu dans le dispositif. Les airflows conçus par les techniciens sont très bien pensés et s’adaptent à toutes les envies. Le débit d’air, que l’on inspire lors d’une inhalation, peut-être aérien (important) ou sérré (assez faible). Tout dépend du désir du vapoteur et de son matériel. Ainsi, on gagne en ergonomie sans délai de mise au point.

La cartouche d’un pod mod associe le réservoir, la mèche de coton, et la résistance. Elle est donc jetable lorsqu’elle est usée. Mais son remplacement ne dure que quelques secondes si on dispose d’un substitut. On distingue deux genres de cartouches : la recharge scellée et le modèle remplissable.

Les points négatifs du pod mod

L’un des points forts du vaping réside dans sa vaste et presque infinie variété d’e-liquides aux sels de nicotine. Les combinaisons de saveurs au bout de vos doigts s’élargissent chaque jour. C’est quelque chose que les vapoteurs de tous les horizons peuvent apprécier, sauf pour les utilisateurs de POD.
Leur conception unique actuellement nécessite des cartouches spécifiques. Cela signifie que les adeptes sont limités par la sélection de saveurs que les fabricants proposent. Mais cette tendance peut facilement disparaître. On retrouvera des saveurs élaborées par producteurs génériques. Il est toutefois difficile de prédire l’avènement de cette situation. Cependant, avec la croissance apparemment exponentielle de l’industrie de la vape depuis 2006, il y a fort à parier que les petites entreprises auront leur chance le plus tôt possible.

La capacité du réservoir ne dépasse pas les 2 ml soit deux paquets de cigarettes. Cette situation peut-être gênante pour les gros fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac. L’autonomie de la batterie, bien que fort acceptable, n’est pas conçue pour les « vétérants ». En raison de leur petite taille, de nombreux systèmes de pods sont équipés de très petites batteries — de 250-300mAh. Et si vous êtes un vapoteur confirmé, vous allez en avoir besoin d’un avec une batterie interne beaucoup plus grande.

En somme

Il faut rappeler qu’au commencement les cigarettes électroniques étaient petites. Cette similarité avec leur homologue traditionnel a participé à leur essor. Mais avec l’évolution, ces dispositifs électroniques devenaient de plus en plus grands et lourds. Mais comme dans toutes les tendances, à un moment donné les designers et les concepteurs reviennent fondamentaux. Et c’est le cas avec les pods. Les inventeurs ont décidé d’affiner et de rendre discret l’appareil.
Puisque les mods pod sont utilisés avec des sels de nicotine, ils sont plus idéaux pour quelqu’un qui a récemment basculé du tabac au vaping. Ils sont également connus pour donner un bien meilleur hit de gorge que les mods classiques. Leur conception élégante les rend légers et faciles à transporter. Ils ont été élaborés pour être pratiques. Ils sont une excellente option pour les fumeurs qui ne veulent pas être perdus par trop de boutons pour régler ou programmer leur appareil. De plus les produits sont proposés à la vente à des prix très compétitifs.

Toutes ces caractéristique et péripétie ont contribué à la popularité de ce matériel auprès des vapoteurs novices et confirmés. En outre, des campagnes de marketing innovantes sur les plateformes de médias sociaux les ont sans, aucun doute, aidé à conquérir la majorité (72 %) du marché. Mais comment bien les personnaliser ?