Dans l’univers du vapotage, il n’y a qu’un seul et unique objectif : faire cesser les ravages du tabac. Et justement, dans ce monde, le vocabulaire utilisé est immense et souvent compliqué. Certaines personnes ne jurent que par les clearomiseurs, alors que d’autres ne peuvent résoudre à passer de leur atomiseur. Clearomiseur ou encore atomiseur : quelles sont véritablement leurs différences ?

Un atomiseur, c’est quoi ?

Composant essentiel des cigarettes électroniques, un atomiseur correspond à un réservoir qui permet d’accueillir l’e-liquide. Il marche grâce à un coil et présente un embout buccal également nommé drip tip. Bien sûr, c’est ce réservoir qui va permettre de concevoir de la vapeur avec plusieurs styles de vapes, selon ses particularités. Il permet également d’avoir des saveurs différentes, ainsi qu’un volume de vapeur plus ou moins énorme selon certains critères. Vous distinguerez deux catégories de tirages dans la vape.

Le tirage serré

Également nommé MTL, ce type de tirage est parfait si vous débutez dans les cigarettes électroniques. Vous pouvez trouver des modèles qui vous permettent une inhalation indirecte et dont le tirage est presque identique à celle d’une cigarette traditionnelle. Certains fabricants pour proposent aussi des produits à valeur résistive supérieure à 0,6 ohm, un embout buccal assez petit de type 510 et un passage d’airflow réduit. En général, ils s’utilisent avec des e-liquides au fort taux de nicotine.

Le tirage aérien ou Subohm

Le Subohm permet d’avoir une vape plaisir destinée à des vapoteurs ayant déjà arrêté de fumer. À titre de comparaison, son tirage se rapproche de celui d’une chicha et permet une importante production de vapeur. Vous pouvez le reconnaître grâce à son usage de coils qui affichent des valeurs résistives minimes, inférieures à 0,6 ohm, un grand drip tip de type 810. Pour faire court, c’est tout à fait l’inverse du MTL. Vous pouvez l’utiliser avec des e-liquides exempts de nicotine et à fort taux de propylène glycol et de glycérine végétal. Quoi qu’il en soit, ces modèles d’atomiseurs ne correspondent certainement pas à un sevrage tabagique.

Vous avez pu le constater plus tôt : un atomiseur est une notion générale qui se distingue par son type de tirage. Pour aller beaucoup plus loin, sachez qu’il existe deux grandes familles d’atomiseur qui sont le reconstructible et le clearomiseur. De nos jours, la notion de clearomiseur ne s’utilise plus pour laisser place au terme atomiseur. En ce qui concerne l’atomiseur reconstructible, on le nomme simplement le reconstructible.

Qu’en est-il du reconstructible ?

De nombreux vapoteurs désirent pouvoir faire leur propre montage afin d’avoir une expérience encore plus originale de vape. C’est exactement à cet instant que le reconstructible entre en scène. Avec ce dernier, vous devez réaliser votre propre résistance grâce à du coton et du fil résistif. Il est évident que le montage se présente assez laborieux, car il exige quelques connaissances. Néanmoins, votre minutie et votre patience seront plus que récompensées, puisque le rendu vous saisira par sa qualité. Pour l’atomiseur reconstructible, il vous est recommandé de consulter des guides consacrés aux différentes précautions à prendre en compte.

Et le clearomiseur, c’est quoi justement ?

Faisant partie intégrante de la famille des atomiseurs, le clearomiseur est le plus répandu sur tout le marché de par sa simplicité d’utilisation et sa polyvalence. En effet, il s’utilise avec une résistance préfaite et vous n’avez plus qu’à choisir le bon coil pour votre style de vape pour pouvoir en profiter. Son unique contrainte est le fait de devoir changer le coil quand celui-ci est usagé. Mais bien sûr, cela s’effectue très facilement. Parfait pour commencer, il vous permet de découvrir rapidement l’univers des e-cigarettes, et cela, avec un matériel plutôt simple qui dispose d’un excellent rendu de saveurs et d’un bon dosage de 5 ml.

Entre l’atomiseur et le clearomiseur, lequel choisir ?

Il est clair que le clearomiseur se caractérise par sa grande polyvalence. Si vous débutez dans le domaine, mieux vaut opter pour un modèle qui propose une batterie suffisante afin de vous tenir en autonomie toute une journée, ainsi qu’un meilleur ratio PG VG. Préférez également une capacité de 5 ml, ainsi qu’un produit MTL pour pouvoir assouvir vos envies de cigarette traditionnelle grâce à un liquide hautement nicotiné et une résistance haute. En revanche, si vous voulez vous orienter vers un produit plus complexe, vous devez apprendre à mieux maîtriser la pose de coton et le montage de coil. Vous devez aussi bien maîtriser la loi d’ohm pour pouvoir vapoter sans tousser et en toute sécurité.

Destiné à des vapoteurs plus aguerris, l’usage d’un reconstructible (parfois sur mode mécanique) offre une vape intense grâce à une batterie accu qui permet une restitution de goûts exceptionnelle. Si vous voulez commencer à utiliser un reconstructible, il va falloir utiliser des packs de fils résistifs préfaits qui vous permettront de découvrir très facilement toutes les possibilités qu’offre ce monde unique de la vape. Tout cela, en minimisant considérablement les erreurs que vous pourriez réaliser au début.