Fabriquer son propre e-liquide au CBD connaît un succès retentissant auprès des vapoteurs. Ses propres saveurs et de modéliser sa création selon ses besoins. Voici donc quelques conseils fabriquer son e-liquide au CBD DIY pour sa cigarette électronique.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD (cannabidiol) est une substance que l’on trouve dans le haschisch ou la marijuana. Une autre substance présente dans cette plante est le THC (delta -9 — tétrahydrocannabinol). Cela crée l’effet « stone » ou « high » du haschisch et de l’herbe. Le CBD lui-même n’a pas d’effets psychoactifs, mais influence l’effet du THC (1). Le CBD et le THC appartiennent aux cannabinoïdes. Ce sont des essences qui sont communes dans la plante de cannabis sativa. Ces substances sont très similaires aux molécules anandamide et 2 — AG et agissent sur le système cannabinoïde de l’organisme. Ce dernier joue un rôle dans le fonctionnement cognitif, le système immunitaire et le contrôle moteur.

Les matériels nécessaires pour fabriquer son e-liquide CBD

Tout d’abord, vous devez disposer d’une base PG/VG. Elle constitue un ingrédient essentiel à votre kit de mélange fait maison. Comme le suggère sa dénomination, la base est généralement constituée de propylène glycol et de glycérine végétale. Le propylène glycol est principalement utilisé comme vecteur de saveurs ajoutées ultérieurement à votre liquide, il peut également amplifier le « hit » lorsqu’il est combiné avec de la nicotine ou du CBD. La glycérine végétale remplit un rôle majeur en matière de production de vapeur, et peut apporter un peu de douceur à certains arômes.
Ensuite, il vous faut le cannabidiol ou CBD. Les experts conseillent souvent d’opter pour un booster CBD pour sa simplicité de manipulation. On le retrouve dans des contenants de volume différent. Mais on peut aussi toutefois utiliser des cristaux de CBD. Ils ont l’aspect d’un sucre glace. Ils sont plus concentrés qu’un booster de CBD et nécessitent donc une grande précaution. Ce type de marchandise est fréquemment destiné aux vapoteurs de plusieurs années d’expérience.

Ensuite, il vous faut également des arômes naturels ou artificiels. Ils sont souvent proposés sous forme de liquide prêts à l’emploi. En effet, ils sont déjà mélangés avec du propylène glycol pour bien favoriser la diffusion globale de la saveur. Mais pour avoir le bon goût, il est important de bien maîtriser le dosage des produits. Sachez que les préférences divergent d’une personne à une autre. L’équilibre et la profondeur d’un arôme jouent un rôle déterminant pour qu’un e-liquide tienne toute la journée.

Ces éléments constituent la souche de votre liquide au CBD. Toutefois, on peut ajouter d’autre composition comme un booster de nicotine.

Pendant le processus de mélange, il est conseillé de mettre des gants afin de se prémunir contre les projections possibles.

Pour faciliter le mixage, vous aurez besoin de divers instruments comme une ou plusieurs seringues (une grande servant à vos posologies de base et une plus petite pour le dosage fin du CBD et des arômes) et des flacons de formats variés adaptés à vos envies.

Quel dosage pour un liquide CBD

Lorsqu’il s’agit de concevoir une base, il ne faut pas lésiner sur la qualité. Pour créer un produit de qualité supérieure, il est important d’employer un mélange de propylène glycol (PG) de qualité USP, de glycérine végétale (VG) et de nicotine de qualité pharmaceutique. Voilà la solution pour une expérience de mélange et de stockage simplifiée. Aucun additif ne doit être ajouté, afin d’obtenir une base parfaite pour votre propre e-liquide. La base PG/VG peut également être utilisée pour diluer des arômes forts et réduire les niveaux de CBD.

Le dosage du CBD dépend de votre préférence. Le cannabidiol est une substance sûre si elle est prise à des doses raisonnables. Les volumes requis peuvent fluctuer, mais pour les débutants, on recommande le micro-dosage. Il varie de 0,5 mg à 20 mg de CBD par dose et par jour. Veillez également à conserver le CBD emballé et à l’abri de l’air et d’autres conditions extérieures. La dose normalisée se situe entre 10 mg et 100 mg par jour. La macro-dose est en quantité plus élevée que la dose standard. Toutefois, pour une prise optimale, il faut obtenir les conseils d’un médecin. Pour ceux qui suivent un traitement au CBD, les scientifiques recommandent de réduire les mesures si le taux d’ingestion s’avère inefficace. Prendre le chemin inverse sans l’avis d’un expert peut entraîner des complications.

Pour simplifier les démarches, vous pouvez débuter par utiliser une huile au CBD de renom. Vous serez sûr d’avoir un article de bonne facture sans additif. La posologie peut différer d’une marque à une autre. Si vous vous êtes familiarisé avec un produit, évitez de changer de fournisseur afin de ne pas vous retrouver à tout recommencer. D’une manière générale, avant de trouver l’accord parfait débutez par une dose minimale. On peut aussi ajuster le taux de CBD par rapport au poids du corps.

Le dosage des arômes dans votre e-liquide doit être pris en compte, un dosage trop important donnera une vapeur gênante et écœurante, un dosage insuffisant laissera le vapoteur insatisfait. Généralement, la quantité d’arôme oscille entre 10 et 20 % du volume du produit final. Dans le cas des additifs, ajoutés habituellement à la fin, le pourcentage se situe davantage autour de 2 %, puisque les saveurs utilisées sont très concentrées.

Toutefois, il faut se rappeler que les liquides du CBD ne conviennent pas aux dispositifs prévus pour les substances de base à rapport glycérine élevée.

Tenir compte du temps de vieillissement

Au moment où vous décidez de mettre des arômes dans votre e-liquide, il est essentiel de tenir compte d’un temps de mûrissement également dit « steep ». La durée de maturation varie en fonction du style d’arôme choisi et peut être augmentée lorsque le liquide est très visqueux.

Une fois le temps de maturation écoulé, nous vous invitons à tester vos e-liquides pour vérifier que le goût est bien celui que vous attendiez et si le besoin se fait sentir de joindre de la saveur ou de l’additif. Les additifs n’exigent généralement pas de temps de maturation.

Lorsque le délai de maturation est passé, on peut vérifier que le goût obtenu correspond à ce que l’on souhaitait et s’il est nécessaire de le modifier ou d’y rajouter un additif. Les additifs ne requièrent habituellement aucun délai de maturité.

 Les derniers conseils

En somme, un e-liquide au CBD se compose de trois éléments essentiels : la base PG/VG, le CBD, les arômes. D’une manière simplifiée, un liquide électronique au CBD DIY résulte du bon mélange de tous les éléments dans la proportion souhaitée.

Soyez méticuleux lorsque vous allez concevoir votre liquide au CBD, ne négligez aucun détail. Soyez conscients que vous ne trouverez probablement pas votre saveur et votre dosage au premier coup. Ne vous découragez pas, réessayez encore une fois. La persévérance apportera ces fruits. Si vous êtes dans une impasse, faites un tour sur Internet et découvrez les créations des autres vapoteurs. Vous trouverez sans doute une inspiration pour avoir liquide au CBD avec une bonne composition.

Dans cet article on vous a donc montré les constituantes nécessaires pour fabriquer vous-même votre propre jus électronique. Vous savez maintenant comment mélanger les différents éléments pour disposer d’un produit personnalisé satisfaisant. Les dosages dépendent de votre sensibilité et de vos priorités.

Le coût des e-jus est généralement considéré comme l’un des inconvénients importants du vapotage. Certaines configurations, comme celles sous ohms, peuvent facilement brûler jusqu’à 12 ml de jus de vapeur par jour. Et si vous préférez des liquides de qualité supérieure, vous pouvez rapidement vous retrouver avec une quantité substantielle, créant un grand vide dans votre portefeuille. Dans certains cas également, vous ne pourrez pas trouver le mélange que vous recherchez, vous pouvez donc tourner vers une création maison.