Vous cherchez le e-liquide parfait pour votre e-cigarette mais, ne connaissant pas les différents facteurs en détail, vous n’avez aucune idée de celui qui est le meilleur et le plus adapté pour vous et votre cigarette électronique ? Ne vous inquiétez pas, ceci vous aidera !

La principale différence réside dans le mode d’évaporation différent qui implique des e-liquides aux caractéristiques différentes. Pour cette raison, il est nécessaire que vous sachiez et que vous ayez déjà choisi votre méthode. Si ce n’est pas le cas, il vous est recommandé de consulter un guide dans lesquels il vous sera expliqué soigneusement les avantages, les inconvénients et les besoins de ces deux types de rinçage.

La principale caractéristique, au moins visuelle, de l’attraction de la joue est la production de moins de fumée, elle n’a cependant pas que des conséquences esthétiques. Par exemple, la petite fumée ne parvient pas à “refroidir” les résistances. Par conséquent, sur les joues, les types de cigarettes utilisent des résistances supérieures à 1 ohm et une puissance comprise entre 10/20 W pour maintenir les températures des résistances elles-mêmes basses.

Avec des puissances plus faibles et sans vaporisation excessive, il ne faut pas beaucoup de e-liquide pour garder le coton dans la tête humide.

Qu’est-ce que le e-liquide de vaporisation des joues devrait avoir ?

  • Un bon pourcentage de PG (Propylène Glycol), recommandé pour compenser la faible puissance et la faible vapeur d’une manière qui favorise l’arôme et la sensation de “coup de gorge”.
  • Plus le taux de nicotine est élevé, plus il contribue à la sensation de coup dans la gorge et est utile pour ceux qui ont récemment arrêté de fumer, avec des cigarettes traditionnelles.
  • Une faible densité, avec des pourcentages de VG/PG de 60/40 ou 50/50, est due au fait que les trous par lesquels le e-liquide est absorbé par le coton sont calibrés, dans les cigarettes de joue, pour les e-liquides peu denses et sont donc assez petits pour éviter les fuites. L’utilisation des e-liquides plus denses avec un pourcentage plus élevé de VG (70/30, 80/20, 100%VG) n’est donc pas recommandée car le coton aurait du mal à absorber le e-liquide avec des activations “sèches” conséquentes. Accompagné du goût de brûlé typique.

En utilisant des e-liquides très denses, le rendement aromatique serait également plutôt fade. Il est donc bon d’utiliser des e-liquides peu denses pour éviter les problèmes d’alimentation en e-liquide et pour augmenter le rendement aromatique.

Quels e-liquides pour la vaporisation pulmonaire ?

La vaporisation pulmonaire se caractérise par une vaporisation plus agressive et nécessite plus de puissance que la vaporisation par la joue.

Utilisez des vaporisateurs pulmonaires avec des résistances “subohm”, c’est-à-dire inférieures à 1 ohm et (parfois) des bobines à plusieurs pôles. Pour activer tout cela, il faut donc une puissance considérable, qui se traduit par une vaporisation massive facilitée également par l’important apport d’air typique de ces atomes.

Quelle caractéristique doit avoir le e-liquide pour vaporiser le poumon ?

Une faible gradation de la nicotine (3 mg/ml ou moins) : pour éviter les tiraillements “rugueux” ou “rayés” dus à une vaporisation massive. Un e-liquide avec une prévalence de VG (glycérine végétale) qui a un coup de gorge moins fort et produit beaucoup plus de vapeur.

Une VG à partir de 70% : la VG est un e-liquide très dense qui convient à des trous d’alimentation en e-liquide plus grands que les atomiseurs pulmonaires. Contrairement à ce qui se passe dans les cigarettes pour la vapeur de joue, un liquide avec une prévalence de VG (100% VG, 80/20 ou 70/30) est facilement absorbé par le coton tandis qu’un e-liquide plus équilibré entre VG et PG (par exemple 50/50) dans un atomiseur de ce type, pourrait créer des problèmes de perte de e-liquide en raison de la densité plus faible et de la facilité de passage dans les grands trous d’alimentation.

L’utilisation d’un e-liquide pour les joues sur un pulvérisateur de brouillard pulmonaire peut également entraîner un rendement aromatique trop intense car le e-liquide et l’arôme sont calibrés pour des vaporisations moins agressives.