La cigarette électronique est l’un des meilleurs moyens qui aident les grands fumeurs à ne plus fumer. Le fait de vapoter améliore ainsi la santé des poumons et diminue l’envie de fumer grâce à l’e-liquide contenu dans l’appareil. Pourtant, la qualité de ces e-liquides peut varier selon l’e-cigarette que vous avez choisie. Pour bien contrôler la qualité des différents produits dans l’e-liquide, pour faire des économies et pour varier les saveurs selon votre envie, vous pouvez fabriquer votre propre e-liquide. Mais comment faire ?

Bien choisir les ingrédients de base

Fabriquer son propre e liquide ne nécessite pas de grandes compétences en chimie ou en d’autres disciplines. Tout le monde peut parfaitement le faire une fois qu’ils ont les bons ustensiles et les bons ingrédients de base. Il peut même commencer par des recettes toutes simples et progresser en réalisant des recettes complexes. Pour réussir à fabriquer son e liquide, il vous faut alors 4 ingrédients essentiels, à savoir le PG ou le Propylène Glycol, Le VG ou la Glycérine végétale, l’arôme et la nicotine. Toutes les cigarettes électroniques sont alors composées d’au moins deux ou 3 de ces ingrédients. Vous pouvez combiner le PG et le VG entre eux si vous le voulez. Le PG crée exactement les mêmes sensations que l’on ressent lorsque l’on fume et provoque cette sensation de concentration de la vapeur en gorge ; le VG donne du volume à la vapeur et apporte à la bouche des notes plutôt suaves. Par contre, si vous êtes allergique au PG qui est une substance assez forte, vous pouvez créer un e-liquide à base de VG. La nicotine, quant à elle, sert à booster votre mélange. Pour apporter des saveurs en bouche, vous avez un très grand choix d’arômes pouvant être utilisés. Pour vous en procurer, demander à des professionnels, car il existe des arômes qui ne sont pas destinés à la vape. Pour trouver les ingrédients qu’il vous faut, cliquez ici.

Bien doser vos ingrédients lors de votre préparation

Avant de commencer à faire son e liquide, il faut prendre quelques précautions afin d’éviter les accidents et bien préparer votre mélange. Évitez à vos enfants ou à vos animaux de s’approcher de votre préparation et réalisez la préparation sur un plan de travail bien propre. Si vous allez utilisé de la nicotine, n’oubliez pas de protéger vos mains avec des gants en latex et portez également des lunettes de protection. Dans le cas du e-liquide DIY, vous avez la possibilité de moduler selon vos besoins les ingrédients de votre préparation grâce à leur dosage. Il faut donc bien savoir doser le tout pour ne pas créer des irritations dans votre gorge et par conséquent provoquer des toux ou causer la perte de goût. Généralement, un e liquide se prépare en versant d’abord dans un flacon la nicotine et ensuite la base PG/VG ou VG. La proportion de nicotine dépend entièrement de vos habitudes. Si vous êtes non-fumeur, ne mettez aucune nicotine. Si vous en êtes faiblement dépendant, vous pouvez verser 3 à 6 mg de nicotine dans votre mélange. Si vous en dépendez moyennement, mettez-y 12 mg/l de nicotine et si vous êtes très dépendant, vous pouvez mettre jusqu’à 18 mg/ml. Concernant la ration PG/VG, vous pouvez faire 50/50 ou 70/30 ou utiliser d’autres proportions selon vos besoins. Et enfin, concernant l’arôme, le dosage normal est de 5 à 20 %. Vous pouvez également compter en gouttes. Soit 1 ml d’arôme est égal à 30 gouttes. Donc 30 gouttes équivaut à 10 ml de votre base. Si vous êtes débutant en fabrication d’e-liquide, choisissez les mono arômes. Vous pouvez également ajouter des additifs à votre préparation. Pour cela, ne dépassez pas les 3 %.

Bien stipper son e-liquide

Cette phase appelée encore phase de maturation est indispensable pour que l’e-liquide soit bien réussi. Elle permet aux arômes de se développer dans tout le mélange et d’apporter les saveurs voulues. Le système est similaire à celui du vin. Plus on laisse le liquide se reposer avant son utilisation, plus on a un e-liquide de bonne qualité. En principe, il n’existe pas de temps prédéfini pour stipper l’e-liquide, mais pour certains mélanges, l’oxydation nécessite un peu plus de temps que d’autres. Par exemple, pour les arômes bien fruités, la maturation peut être atteinte en 48 heures. Pour savoir si votre liquide est bien réalisé, vous pouvez voir son état à partir de sa couleur. S’il change de couleur, il a atteint sa maturation. Par contre s’il est limpide, il lui faut encore quelque temps. Il se peut également que vous aimez le gout de la vape sans passer par la maturation. N’hésitez pas alors à goûter votre préparation une fois mélangée pour savoir s’il vous va bien déjà ou non. Tenez également à ce que votre liquide soit bien conservé à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Tester sa préparation avant de vapoter

Pour finaliser votre préparation avant de vapoter votre e-cigarette, vous devez tester votre e-liquide. Pour bien tester votre produit, n’hésitez pas à utiliser un dripper qui est un type d’atomiseur non doté d’aucun réservoir. Commencez par bien régler votre dripper avant de vapoter, car le gout de l’e-liquide peut varier suivant la puissance utilisée. Si au bout du test, vous n’aimez pas les saveurs de votre e-liquide, vérifiez d’abord si ce n’est pas à cause du mauvais réglage de votre appareil avant de modifier le mélange et de recommencer.