Au cours des dernières années, une poignée d’entreprises sont entrées dans l’espace de vente au détail pour promouvoir les e-liquides biologiques. Mais sont-ils vraiment nécessaires ? Découvrez la réponse à cette question dans cet article.

Qu’est-ce qu’un E-Liquid biologique ?

Avant d’introduire les précisions, il est important de comprendre ce que cela signifie d’être certifié biologique. Ce dernier est un terme d’étiquetage qui indique que la denrée ou autre produit agricole a été réalisé selon des méthodes validées. Dans l’ensemble, ces exploitations doivent démontrer qu’elles protègent les ressources naturelles, conservent la biodiversité et n’utilisent que des substances approuvées.

Un e-liquide bio se définit comme un liquide de cigarette électronique contenant des substances actives provenant de l’agriculture biologique ou de plantes. Dans les industries cosmétiques et alimentaires, les produits commercialisés sur le marché sont soumis à un grand nombre de conditions pour l’obtention de la certification biologique. Ils ne doivent pas, entre autres, renfermer de composés chimiques de synthèse, utiliser un organisme génétiquement modifié et leur culture ne nécessite pas le recours à des engrais et pesticides. Un e-liquide biologique est certifié comme tel s’il est partiellement constitué d’ingrédients contrôlés.

Les fondements des producteurs d’e-liquide bio

La philosophie d’un e-liquide bio produit en France réside dans la réalisation d’un article ayant le minimum d’impact sur l’environnement et la santé humaine. Si votre principale préoccupation lors de l’achat d’un liquide est le respect de la planète, il est important de se tourner vers des fabricants adoptant ce type des valeurs. Tout leur liquide est sans OGM, sans produits laitiers, sans cruauté animale, sans sucre, sans gluten et végétalien. Aucun de leurs liquides ne contient d’arômes ou de colorants artificiels.

Leur GV est fabriqué à partir de plantes cultivées sans pesticides. Leur extraction ne fait intervenir aucun produit chimique à n’importe quelle étape. Ils le prélèvent simplement en exploitant une combinaison de chaleur, d’eau, de pression et de temps. Tout leur e-liquide est 100 % GV et ne renferme pas de PG.

Tous les arômes qu’ils utilisent dans leurs liquides sont 100 % biologiques et naturels. Par exemple, si vous achetez un e-liquide bio de saveurs pêche, celui-ci a été mixé avec le goût isolé de ce fruit. Il est donc sans danger pour les végétaliens. Leur extraction a nécessité seulement de l’alcool éthylique. Ce dernier est aussi produit avec une canne à sucre biologique.

Leur nicotine provient de plantations de tabac bio. Il n’y a pas de pesticides employés dans leur développement. Au lieu d’utiliser divers produits chimiques pour extraire la nicotine, ils déploient un long processus de raffinage à froid organique pour s’assurer que la nicotine qu’ils exploitent est 100 % sans additif artificiel.

Comment vérifier de l’authenticité des étiquettes ?

Si vous n’êtes toujours pas sûr que les affirmations d’une entreprise sont exactes, exigez son certificat. N’oubliez pas que vous êtes le client — n’hésitez pas à communiquer avec lui et à lui demander de consulter des documents prouvant qu’il s’agit bien d’un jus de fruits biologique. Si l’entreprise représente honnêtement ses e-liquides, elle ne devrait pas avoir de problème à vous envoyer une copie ou à vous diriger vers l’emplacement deion certificat sur son site Web.

La seule contrainte au sujet des e-liquides bio concerne leur prix. Ils ont aussi une sélection limitée de saveurs disponibles par rapport à d’autres marques non biologiques.
Si vous n’êtes toujours pas sûr que les affirmations d’une compagnie sont exactes, exigez son certificat. Elle ne devrait pas hésiter à vous envoyer une copie ou vous diriger vers l’emplacement du certificat sur son site Web.

Comment réaliser soi-même son e-liquide bio ?

La communauté de la vape est autant une question d’individualité et de personnalisation que de goût et de choix. Que vous soyez nouveau, ou que vous ayez été dans cet univers depuis un certain temps, vous finirez par vous dire : « J’aimerais avoir une saveur qui a le goût de… » ou peut-être même « Je me demande si je pourrais faire quelque chose moi-même qui est tout aussi bon que… ». Trouver une vape que vous appréciez est déjà assez difficile, dénicher exactement celui que vous voulez peut-être presque impossible. Ainsi, vous avez sans doute googlé « DIY e- liquide cigarette electronique » ou quelque chose de semblable pour commencer votre préparation.

Il est utile de penser que la réalisation est très similaire à la fabrication de vos beignets. Vous devrez fournir les ingrédients, le matériel de base et savoir comment assembler le tout. Vous pouvez expérimenter alors diverses propositions. Avec votre formule de saveur personnelle, vous aurez un coffre-fort rempli de vos créations et de ce que vous appréciez même tout en effectuant des économies.

On peut en conséquence développer facilement son liquide soi-même avec un concept bio. C’est un procédé à la portée de tous inutiles d’avoir un diplôme de chimie. Pour cela il faut choisir les arômes que vous souhaitez mélanger avec des bases constituées de glycérine végétale (GV) et de propylène glycol végétal (MPGV ou PG). C’est ce qu’on appelle le « diluant ». La nicotine et les arômes sont très concentrés et doivent être dilués pour une expérience de vape agréable. Vous les utiliserez donc comme « base » ou « fluide porteur » pour la majeure partie du volume de votre formule.
Il existe des variations nuancées entre PG et GV. Ils ont des goûts, des viscosités et des sensations de gorge légèrement différents. La plupart des e-Liquids présente la combinaison des deux sousl’aspect d’un ratio de PG sur GV. Les ratios courants sont 70/30, 50/50 ou 30/70. Les concentrés d’arômes sont habituellement dilués avec du PG, c’est pourquoi vous verrez généralement MaxGV comme la description plutôt que 100 % GV. PG et GV sont tous deux parfaitement adaptés à la vapote, mais vous aurez probablement besoin d’un peu des deux pour expérimenter avec différents ratios si vous ne faites que commencer.
Le PG se présente sous la forme d’un mélange chimique organique couramment répandu dans les aliments, le tabac et les produits de beauté. On le retrouve aussi dans les préparations pharmaceutiques administrées par voie topique, orale, injectable ou par inhalation. Le GV quant à lui est plus doux et légèrement plus visqueux.

La dernière chose dont vous aurez besoin, c’est d’une saveur, bien sûr ! Les saveurs existent dans une grande variété de sources.

S’ensuivent alors différentes étapes pour élaborer le produit. Vous pouvez facilement trouver celles-ci sur le Web.

En somme

Sans aucun doute, trouver les vrais vendeurs d’e-liquide 100 % biologique se révèle difficile. Bien qu’il existe des marques « très proches, presque biologiques », mais elles ne répondent pas toutes à l’une des exigences biologiques sous une forme ou une autre. Si vous cherchez quelque chose d’un peu plus abordable, mais avec une plus grande variété de saveurs, 95 % de e-liquide biologiques vous conviennent.
L’e-liquide bio et son concept n’est donc pas un mythe. D’une manière générale, le produit final a plus de goût que le synthétique. Même si vous n’êtes pas totalement convaincu de la nécessité d’un e-liquide naturel, les spécialistes conseillent de l’essayer au moins une fois dans votre vie. Vous découvrirez des profils de saveurs étonnants et complexes combinés à une vape onctueuse et savoureuse. Cependant, soyez toujours vigilants par rapport au marketing réalisé autour de ce concept.