Nombreuses personnes se posent la question sur le goût brûlé assez désagréable ressenti avec une cigarette électronique. Dans le monde de la vape, cette sensation est communément appelée « dry-hit». Dans la plupart des cas, cet effet est dû à un dysfonctionnement de la mèche et de la résistance de la cigarette électronique ou lorsque le coton n’est pas parfaitement imbibé en e-liquide. Ci-après des conseils permettant de résoudre ce problème à tout jamais.

Vérification du réservoir de e-liquide

Le dry-hit littéralement défini comme étant une bouffée sèche est un phénomène souvent reproché dans les études alarmistes concernant la production d’aldéhydes comme l’acétaldéhyde, le formaldéhyde ou l’acroléine. En général, le dry-hit  est lié à un dysfonctionnement au niveau du vaporisateur. Le premier réflexe à avoir pour éviter le dry-hit, est de vérifier que le réservoir de e-liquide soit bien plein. Cette vérification doit être faite avant même de se soucier de la péremption et de la validité de la résistance. En effet, le goût brûlé ressenti lorsque l’on vape avec sa cigarette est causé par une brûlure de la résistance. Le réservoir doit donc constamment imprégner le coton ou la mèche de l’atomiseur. La résistance doit être imbibée dans ses ouvertures. Par ailleurs, si la résistance est neuve, il est catégorique de l’amorcer correctement. Le niveau du e-liquide  ne doit en aucun cas être en dessous des ouvertures et entrées de liquide pour éviter d’assécher la mèche et par conséquent la faire brûler. Une bonne vérification vous garantit un bon usage et un meilleur fonctionnement de votre cigarette électronique. La mise en marche ne doit pas être appuyée avant l’amorçage.

Vérification de la composition du e-liquide

La composition du e-liquide doit systématiquement être vérifiée. Pour cela, il est essentiel de savoir qu’un matériel puissant requiert un usage d’e-liquide contenant beaucoup de glycérine végétale. A l’inverse, si l’équipement est à faible puissance, le liquide doit être en surdose en propylène glycol. Ces deux types d’ingrédients sont fondamentaux. Le  propylène glycol PG consiste à favoriser l’impact de l’inhalation dans la gorge. Cet ingrédient est très liquide et il rentre facilement dans les résistances. La glycérine végétale GV quant à elle, favorise la densité de la vapeur. Un excès de glycérine végétale rend le liquide gras et n’est pas compatible avec les clearomiseurs. Comme cet ingrédient est très visqueux, sa quantité doit être adaptée à la résistance de la cigarette électronique. Il est donc primordial de choisir un e-liquide avec un ratio en propylène glycol et en glycérine végétale ajustée à la résistance de votre cigarette électronique pour éviter le dry-hit.

Adaptation du style de vape au matériel

En termes de vape, l’inhalation peut être ou indirecte comme pour une cigarette conventionnelle, c’est-à-dire de la bouche aux poumons ou directe vers les poumons. Quand l’inhalation est indirecte, elle se fait sur une cigarette électronique peu puissante et quand elle est directe, elle se fait sur des matériels ayant des puissances supérieures. Dans le but d’éviter le dry-hit,  il est donc recommandé de bien choisir un matériel adapté à la vigueur de tirage. En effet, si l’aspiration est minime avec un matériel plus puissant, il est certain de ne pas avoir assez de e-liquide dans la résistance. C’est ce qui provoque le dry-hit. Par ailleurs, il est essentiel d’adapter le tirage au clearomiseur. Le tirage a également une influence sur la durée de vie de la résistance. L’inhalation directe en plein poumon crée un maximum de sensation et elle est adaptée à un tirage fort. Pour l’inhalation indirecte qui se fait de la bouche aux poumons, elle donne une sensation moins agressive et plus mesurée. Par conséquent, il est conseillé d’opter pour un clearomiseur avec une résistance adaptée au type de tirage.

Vérification de la comptabilité entre la résistance et la batterie.

Il est également conseillé de vérifier que la résistance de votre appareil soit bien compatible avec la batterie. Pour cela, vous pouvez vérifier toutes les informations inscrites sur chacune de vos résistances ou sur la fiche produit. Il est impératif de respecter les consignes dédiées à la plage d’utilisation de la résistance que ce soit en volt ou en watt. La puissance de la batterie peut donc être infectée par rapport à la valeur de la résistance. Cependant, il est également essentiel que les réglages de la batterie soient adaptés même si la résistance est compatible avec le clearomiseur. Il est fortement recommandé de respecter la plage de puissance indiquée par la résistance. Afin d’éviter le dry-hit, il est utile à la fois d’adapter le matériel au tirage, d’avoir une résistance ayant des ouvertures compatibles avec le ratio propylène glycol et glycérine végétale et d’avoir une puissance correspondant à la valeur de la résistance. La plage d’utilisation optimale doit également être respectée et le liquide doit être au niveau des entrées de la résistance. Ce sont les conditions nécessaires pour éviter le dry-hit.