Le nombre de vapoteurs ne cesse d’augmenter chaque année depuis l’apparition des cigarettes électroniques. Pour la France, les chiffres sont également en hausse. Mais combien y a-t-il de vapoteurs dans l’hexagone ? Comment se porte le marché ? … Les réponses à toutes ces questions sont abordées dans cet article.

Le vapotage au quotidien

La Santé Publique France a fait récemment une étude qui a montré que 32,8 % des Français ont déjà vapoté. Néanmoins, 3,8 % sont des vapoteurs occasionnels et 2,7 % des vapoteurs au quotidien. Par rapport aux chiffres de 2014, le pourcentage des vapoteurs au quotidien reste stable. De ce fait, la prévalence du vapotage en général a baissé en France.

La nouvelle étude montre également que chez les adolescents âgés de 17 ans, près de la moitié ont déjà essayé la cigarette électronique. Néanmoins, seul 1,9 % de ces jeunes sont des vapoteurs au quotidien.

Aussi, le taux de tabagisme pour les jeunes a baissé depuis l’apparition des cigarettes électroniques. Une expérience récente indiquait que le pourcentage de collégiens et de lycéens fumeurs a baissé jusqu’à 17,5 % entre l’année 2015 – 2018 si auparavant ce taux était de 23,5 %. C’est une bonne nouvelle vu que sur 4 jeunes âgés de 17 ans, l’un est un fumeur au quotidien.

Renoncer au tabac et se reconvertir dans les e-cig

Comme il est interdit de fumer dans les endroits publics, plusieurs fumeurs se sont reconvertis dans le vapotage. Ainsi, depuis 2010, près de 700 000 fumeurs français se sont tournés vers les e-cig. Ces personnes affirment aussi que les cigarettes électroniques les ont aidés à arrêter le tabac.

Depuis 2014, le nombre de fumeurs a vu une baisse conséquente. Une partie de ces fumeurs utilisaient le vapotage pour leur sevrage tabagique. En outre, on a déjà vu que le pourcentage de vapoteur quotidien reste stable. Donc, d’après l’analyse des spécialistes, un fumeur arrête totalement le tabac après un passage de quelque temps dans le vapotage.

D’un autre côté, seul 1 % des vapoteurs n’ont pas touché au tabac avant. Ce chiffre montre que le vapotage n’entraine pas de la dépendance. Toutefois, on sait que la plupart des e-liquides contiennent de la nicotine. Les personnes qui vapotent expliquent que la nicotine est utilisée seulement durant le sevrage tabagique. Ensuite, ils éliminent petit à petit son utilisation. Aujourd’hui, 12 % des vapoteurs n’utilisent pas de la nicotine dans leur e-liquide.

D’après l’étude publiée par la Santé Publique, près de 500 000 personnes ont arrêté le vapotage après avoir arrêté également la cigarette traditionnelle. Ainsi, le fait d’être une meilleure solution pour arrêter de fumer fait grimper le nombre de vapoteurs dans le monde.

Le marché de la cigarette électronique en chiffres

Entre les années 2014 et 2016, il y avait un ralentissement sur le marché français de la cigarette électronique. On ne connait pas la raison de cela, mais au début de l’année 2017, le marché repart en hausse jusqu’à atteindre + 15 %. Les experts affirment que cette hausse ne va certainement pas arrêter puisque le paquet de la cigarette sera fixé à 10 euros à partir de 2020. Normalement, cette politique de l’État incitera les fumeurs à chercher des alternatives au tabac. Alors, quoi de mieux que le vapotage ?

Juste pour l’année 2018, le bond a été significatif de 21 %. De ce fait, le marché de l’e-cig est évalué à plus de 820 millions d’euros. Encore d’après les études, le marché du vapotage devra augmenter de 15 % chaque année jusqu’en 2021 et la valeur pourrait atteindre 1,2 milliard d’euros.

Enfin, les sociétés spécialisées dans la fabrication de cigarettes électroniques ne cessent d’augmenter. Cela indique que le secteur est en pleine expansion. En ce moment, la France est à la troisième place sur le marché international de la cigarette électronique après les États-Unis (1er place) et le Royaume-Uni (2ème place).

Les chiffres clés

Voici quelques chiffres à savoir depuis l’apparition de la cigarette électronique. La liste suivante ne sera pas exhaustive, mais pourrait seulement vous aider à avoir une idée de l’évolution de ce secteur dans l’hexagone.

75 % des adeptes de la vape utilisent l’e-cig car c’est moins cher que le tabac. La vape peut réduire le nombre de cigarettes traditionnelles consommées à 8 tiges/jour. 86 % des vapoteurs utilisent des e-liquides contenant de la nicotine. 8 % des adeptes de la vape sont âgés de 25 – 34 ans et 2 % sont âgés de 65 – 75 ans. 26 % de la population ont déjà essayé le vapotage. 400 000 vapoteurs sur 1 million ont réussi à arrêter de fumer.

En somme, voilà quelques chiffres à savoir concernant le secteur du vapotage en France. D’après ces informations, on peut dire que ce secteur est en pleine évolution. Les chiffres vont encore augmenter petit à petit si l’État ne prend pas des mesures comme pour le cas des cigarettes traditionnelles.