La cigarette électronique offre actuellement une solution pour les fumeurs de fumer sans trop s’inquiéter pour leur santé. En effet, ce dispostif est reconnu comme un produit moins nocif que le tabac. Il semblerait que ce soit une alternative favorable au sevrage. Il pourrait être un moyen pour appuyer l’arrêt de la consommation du tabac.

Les spécificités d’une cigarette électronique ?

La e-cigarette est conçue en une boîte équipée une batterie rechargeable, une résistance, une mèche et un réservoir. Chaque composant joue un rôle important dans le fonctionnement du dispositif. Celui-ci est aussi doté de boutons de contrôle qui reçoit un atomiseur. La box peut également s’équiper d’un écran OLED pour afficher certaines informations comme le taux de bouffées inhalées. Ce dispositif a la particularité de proposer une meilleure santé par rapport à la cigarette classique. Effectivement, il ne contient pas de monoxyde de carbone, et encore moins de goudron. La cigarette électronique est particulièrement dépourvue de substances cancérigènes ou toxiques. De plus, elle coûte moins chère et offre la possibilité d’avoir un meilleur teint par l’action de vapoter. L’esthétique du corps est bien au rendez-vous. Par ailleurs, l’utilisateur peut aussi bénéficier d’un instrument écologique avec la possibilité de choisir les différents arômes lors du rechargement du e-liquide. L’usage de la e-cigarette vous éloigne des brûlures et vous promet un environnement plus sain.

Que contient réellement la cigarette électronique ?

En réalité, la e-cigarette produit, à partir d’un e-liquide, une vapeur qui ressemble visiblement à la fumée d’une combustion de tabac. Cet e-liquide contient différents ingrédients. A commencer par le propylène glycol, un composant biodégradable et aucunement nocif pour le corps humain. Ensuite, il y a la glycérine végétale qui est souvent utilisée dans des préparations pharmaceutiques. Les e-liquides que contient la cigarette électronique renferment également des arômes alimentaires attribuant leurs bonnes saveurs à la vapeur en reproduisant un goût de tabac. Ces arômes permettent de découvrir des plaisirs gustatifs nouveaux. Autre part, il ne faut pas oublier la nicotine constituant un alcaloïde présente dans les feuilles de tabac. Sur ce point, il importe pour l’utilisateur de savoir bien doser la nicotine lors du rechargement du e-liquide. Toutefois, le fait que la e-cigarette contienne de la nicotine ne la classe pas parmi les produits de tabac. Au contraire, elle s’avère être une solution d’arrêt du tabagisme.

La e-cigarette pour essayer de ne plus fumer

Dès qu’une personne décide d’arrêter de fumer après des années de consommation de tabac, elle fait souvent face à des symptômes de manque pénibles. Habituellement, les tabacologues recommandent de consommer de la nicotine sous une forme plus spécifique comme les substituts de nicotine disponibles en pharmacie. Il semble que ces derniers soient pratiques pour aider à ne plus fumer. Justement, la cigarette électronique offre le moyen de consommer de la nicotine de substitution. Par contre, il faudra privilégier un modèle performant, ou plus précisément, un modèle faisant partie de la deuxième et troisième générations. La e-cigarette comme les substituts de nicotine ont le même principe qui est de réduire les doses de nicotine de manière progressive. Cela permet généralement au cerveau de se défaire de l’habitude à vouloir prendre du tabac. L’utilisateur s’exposera alors à d’autres substances autres que celles de la fumée du tabac. D’un autre côté, il peut combiner la box électronique avec des substituts de nicotine tels que les patchs afin d’avoir le meilleur dosage. Cette combinaison peut aussi aider à soulager le manque de nicotine.

Comment réussir le sevrage avec la e-cigarette ?

La cigarette électronique devient actuellement une aide pratique au sevrage tabagique. Mais avant d’en avoir recours, il importe pour l’utilisateur de bien choisir le modèle qui répond à ses attentes. Sur ce point, le mieux serait d’opter pour une version dotée d’une alimentation électrique. Pour une première pratique, il est préférable d’adopter un modèle de type eGo. Sans oublier que le choix du dispositif se fait aussi en fonction de l’arôme, du taux de nicotine et du ratio de glycérine végétale et de propylène glycol. Il ne faut surtout pas hésiter à essayer plusieurs dosages, de tester différents arômes et sélectionner les bonnes concentrations de e-liquides. L’usager doit essentiellement se sentir bien lors du vapotage. Selon, les experts, il peut suffire d’un mois de vapotage pour permettre à un fumeur de se passer des cigarettes traditionnelles. Avec la e-cigarette, l’utilisateur peut réduire progressivement les doses de nicotine. Cela contribue efficacement à l’arrêt du tabagisme. En outre, les tabacologues affirment l’importance de vapoter longtemps avec une dose convenable de nicotine afin d’échapper aux symptômes de sevrage. Par ailleurs, d’autres spécialistes conseillent fortement de fumer jusqu’à 5 cigarettes ou à ajouter un patch 21 mg au cours du vapotage. Cette façon de faire serait idéale pour éliminer l’envie résiduelle. Au reste, les personnes qui désirent arrêter de consommer du tabac par le biais de la cigarette électronique feront mieux de demander conseil auprès des tabacologues en ligne.