La cigarette électronique a le vent en poupe de nos jours. Beaucoup de fumeurs passent du tabac au vapotage.  La combustion est oublié au profit de la vape. Mais pour vapoter, vous avez besoin concocter votre liquide pour cigarette électronique. Il s’agit d’un liquide relativement visqueux qui va remplir le dispositif pour le faire fonctionner convenablement. Ce produit va être chauffé avec une résistance et sera vaporisé grâce au clearomiseur. La dose que vous pouvez mettre dans une e-cigarette est limitée. Quand vous aurez vapoté tout le liquide dedans, il faut la remplir sa cigarette électronique de nouveau. Cependant, sachez qu’il y a la possibilité de fabriquer soi-même son propre e-liquide.

La composition d’un liquide pour cigarette électronique

Pour fabriquer son e-liquide, vous devez d’abord savoir de quoi il est constitué. Aussi, il est à noter qu’il est composé en général de 4 produits, à savoir :

– Du Propylène Glycol ou PG : il s’agit d’un liquide sans odeur, ni couleur, ni goût. Il est plus épais que l’eau et est surtout utilisé comme diluant et comme un support d’arômes. Un mélange avec un fort taux de PG permet de privilégier le goût et le Hit (sensation de picotements dans la gorge). En revanche, il fera peu de vapeur

– De la glycérine végétale (VG) : elle est bien plus visqueuse que le PG. Cette substance va déterminer l’intensité du nuage de vapeur. Avec une proportion de VG importante dans le liquide pour cigarette électronique, on peut avoir une plus grande quantité de nuage de vapeur. Par contre, on ressent moins le goût et le hit

– Des arômes artificiels ou naturels : pareils que ceux utilisés dans l’industrie alimentaire

– De la nicotine ou du CBD dans certains cas

Le choix de mettre de la nicotine dans son e-liquide est complètement facultatif. En tout cas, la présence de nicotine dans une e-cigarette est fortement recommandée pour les fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac. De ce fait, c’est à eux seuls de décider du taux de nicotine qu’ils souhaitent dans leur liquide.

Le dosage maximal en France ne doit pas dépasser les 20mg/ml pour la vente aux particuliers. Pour les gros fumeurs qui veulent arrêter de fumer de manière définitive, ils peuvent commencer par une dose élevée (18mg/ml) et diminuer progressivement.

Le DIY pour faire son e-liquide soi-même

Le DIY (Do It Yourself) est une alternative pour appréhender l’e-cigarette au lieu des e-liquides déjà prêts à l’emploi dans les magasins. De plus, c’est une manière d’expérimenter une multitude de combinaisons de saveurs. Alors, vous pouvez très bien se faire plaisir et réaliser plus d’économies.

Fabriquer soi-même son e-liquide pour cigarette électronique n’est pas vraiment difficile. Il faut juste respecter quelques étapes essentielles. Vous pouvez également apprendre à rassembler les ingrédients et le dosage idéal. Ainsi, on découvre comment réaliser proprement les mélanges.

Pour ce faire, il est nécessaire de posséder de la base neutre, un ou nombreux arômes, selon les goûts de chacun. Il ne faut pas non plus oublier les flacons PET ou en verre. L’utilisation d’une seringue pour doser les préparations avec précision est aussi préconisée.

Il est vivement recommandé de se munir de gants et de lunettes si vous manipulez de la nicotine. De cette façon, vous évitez le contact cutané ou les éventuelles projections dans les yeux.

Ajouter les arômes concentrés

Le DIY fait partie des privilèges dont peuvent en profiter les vapoteurs. Il leur permet d’associer plusieurs saveurs telles que les fruits, menthes, chocolats, tabacs, etc. De cette manière, les vapoteurs ont l’opportunité de créer des recettes innovantes qui sont même capables de rivaliser avec les meilleurs liquides pour cigarette électronique du marché, et cela à moindre coût.

Désormais, vous pouvez reconstituer les goûts des nombreuses marques de e-liquide disponibles dans le commerce. Vous avez la possibilité de reproduire à la perfection la recette originelle en diluant le concentré dans une base neutre. Il suffit de choisir son propre ratio de PG/VG pour doser sa recette préférée comme bon lui semble.

À partir de 2015, le DIY a commencé ses débuts et de nombreux vapoteurs ont trouvé du plaisir à faire leur liquide eux-mêmes. Dorénavant, il existe tout un panel d’arômes concentrés et de recettes à mélanger avec une base pour obtenir un e-liquide exceptionnel.

Faire “steeper” ou laisser reposer son liquide

Globalement, il est conseillé de “steeper” ou de laisser reposer une préparation pendant quelques jours à quelques semaines. Cela permet aux arômes de se mélanger avec la base afin qu’ils puissent libérer pleinement leur potentiel. C’est une phase cruciale pour obtenir un bon e-liquide.

En revanche, si les préparations qu’on souhaite réaliser sont à base de fruits et de menthes, vous pouvez avoir un rendu définitif du liquide en seulement quelques heures. Pour ce qui est des saveurs tabacs ou des saveurs gourmandes, vous avez besoin de beaucoup plus de temps. Cela peut atteindre des semaines voire même des mois.