Malgré les risques que peut présenter la consommation de tabac, le nombre de fumeurs à travers le monde ne diminue pas pour autant. Aujourd’hui, le marché leur propose d’ailleurs un nouveau produit leur permettant de fumer sans combustion. Il s’agit précisément de la cigarette électronique. Ce dispositif a rapidement gagné sa place dans l’univers des fumeurs avec les différents avantages qu’il propose. Néanmoins, les usagers doivent nécessairement savoir doser la nicotine dans leur e-cigarette.

E-cigarette : un système de vapotage

Avant toute chose, il faut savoir que les e-cigarettes sont formulés sous différentes formes, et fonctionnent avec une batterie et un clearomiseur contenant du liquide. Son utilisation est basée sur des systèmes de vapotage. Ces derniers produisent donc un aérosol dépourvu de phénomène de combustion. Dans l’ensemble, le liquide réchauffé par les produits de vapotage renferme du glycérol, du propylène glycol, des arômes alimentaires et parfois de la nicotine. Au cours de l’aspiration, le liquide sera mélangé à l’air et sera diffusé en vapeur inhalée par l’usager. Une fois que la cartouche sera vide, l’utilisateur pourra le remplacer ou le recharger avec du e-liquide. Il peut aussi décider d’y ajouter de la nicotine. Par contre, ce dernier cas exige une certaine connaissance sur le dosage approprié.

Le dosage de la nicotine dans son e-cigarette

En général, l’intérêt pour la cigarette électronique se résume à 3 facteurs de dépendance qui sont le comportement, la dépendance psychologique et la dépendance physique. L’utilisateur aura besoin de savoir doser la nicotine nécessaire pour satisfaire son cerveau. Il s’avère qu’un dosage insuffisant présente plus danger par rapport à un surdosage. Différents éléments peuvent jouer un rôle important dans le dosage de la nicotine pour permettre une bonne satisfaction. Ainsi, ils concernent le degré de dépendance, la manière de vapoter, la composition chimique du liquide, la puissance de la cigarette, la résistance du filament et le choix des arômes. En réalité, l’utilisateur devrait savoir écouter les besoins de son corps pour bien choisir la dose de nicotine. Il devrait aussi doser selon son expérience. L’usager n’a pas intérêt à baisser brusquement la dose. De même pour un besoin d’augmenter, il faut le faire petit à petit. Chacun doit essentiellement respecter son rythme. Bien entendu, les personnes qui arrivent à fumer 1 paquet de cigarettes par jour ne demandent pas le même dosage que celles qui ne fument que le soir. En outre, les vapoteurs peuvent réaliser un test simple pour distinguer la dose appropriée. Il leur suffit de comparer leur envie de fumer au réveil et dans la journée.

Le point sur l’intégration de nicotine dans le liquide

Dans la mesure où la puissance du vaporisateur et la concentration du liquide ne sont pas assez, le Hit devient automatiquement faible, ou le gratouillis dans la gorge est absent. Par conséquent, l’utilisateur va inhaler moins de vapeur, d’où l’apparition des symptômes de manque de nicotine. Ce qui va immédiatement causer des troubles sur son humeur. D’un autre côté, lorsque le Hit est trop élevé, ce n’est pas non plus une bonne chose pour le vapoteur. Ce dernier va tousser, et puis sa gorge va probablement s’irriter. Comme il est mentionné précédemment, il est possible d’équilibrer le dosage de la nicotine dans sa cigarette électronique en se concentrant sur ses envies de fumer. Le vapoteur peut également apprendre à régler son vapotage et bien gérer sa consommation suivant les symptômes de sevrage. Il peut alors être dangereux pour les usagers de l’e-cigarette de doser inconsciemment la nicotine absorbée. Il faut quand même comprendre que le cerveau du fumeur lui indique directement lorsque le niveau suffisant de nicotine dans le sang est atteint. Par contre, le vapoteur va rallumer la cigarette une fois qu’il sentira le besoin de nicotine.

La cigarette électronique est-elle vraiment intéressante ?

Tout d’abord, la cigarette électronique est disponible soit en boîte soit en tube. Elle propose une parfaite perméabilité et une jointure exceptionnelle. Ensuite, le dispositif est équipé d’une batterie puissante et est souvent vendu avec une cartouche rechargeable. Par ailleurs, il en existe en mode mécanique et en mode électronique. Le premier se présente sans circuit électronique et s’active par un bouton d’allumage. Quant à l’autre, il dispose d’un système de contrôle pour l’alimenter électriquement. L’e-cigarette permet au vapoteur d’inhaler de la vapeur sans goudrons, donc qui ne sont pas nocifs pour ses poumons. L’absence de monoxyde de carbone est également favorable pour les artères. Autre part, l’usage de la cigarette électronique permet aussi de faire des économies contrairement à la consommation des cigarettes traditionnelles. Sans oublier le fait que l’utilisateur peut régler le dosage de la nicotine pour adapter à ses besoins de fumer. Nul besoin de recourir à des cendriers ou des briquets. Le vapoteur peut simplement appuyer sur un bouton pour satisfaire ses envies d’inhaler de la bonne vapeur d’e-liquide. Au reste, la cigarette électronique est vendue à un prix raisonnable en ligne.